Marque-pages
Publicité
A lire également :
Dans la même catégorie :
Dans l'actualité

L'obésité en augmentation chez les 15-25 ans

Publié le 11 octobre 2012 par NewsPlanete.fr

Selon une enquête Ipsos commandée par la société conseil dans le domaine social Doing Good Doing Well, les jeunes entre 15 et 25 ans sont de plus en plus frappés par l'obésité.

L'obésité en augmentation chez les 15-25 ans

Grignotage, sédentarité, repas devant la télé... Les mauvaises habitudes sont nombreuses chez les 15-25 ans. Près d'un jeune sur cinq (19 %) est en surpoids ou obèse, soit près de 2 millions de jeunes Français. En 1995, seuls 8 % étaient concernés.

Dans cette étude publiée hier, plus d'un jeune sur trois reconnaît grignoter la journée.

38 % seulement déclarent consommer quotidiennement à la fois des fruits et des légumes et peu avouent consommer cinq fruits et légumes par jour.

54 % des jeunes disent ne pas manger à heure fixe au moins un repas sur deux. Le temps pour manger est également en baisse. Ainsi, les jeunes consacrent 9 minutes pour le petit-déjeuner, 24 minutes pour le déjeuner, 27 minutes pour le dîner.

Près de la moitié indiquent ne pas prendre de petit déjeuner un matin sur deux.

61 % des jeunes âgés de 15 à 25 ans mangent leur repas devant un écran, au moins une fois sur deux.

Enfin, plus d'un jeune sur trois déclare ne pas faire de sport (38 %). Cette tendance se renforce parmi les classes les plus défavorisées.

3 commentaires :

Le 16/10/12 à 10h39 Commentaire n°1 BALOO12

C'est comme sur une autre planète.

Le 16/10/12 à 11h04 Commentaire n°2 BALOO12

Une fois que l’euphorie des 15-24 ans frappés, par l'obésité, 38 % sans sport comme un ou deux entraînement en musculation , ce qui est passé, ils commencent par se poser des questions au sujet de leur alimentation et des compléments qui entourent d’un voile mystérieux la croissance musculaire et non leur ventre. . Voilà ! A 25 ans et plus tard, on n'est plus des débutants et s'’il nous faute ncore souffrir, on se nous prend plus la tête comme avant. Les progrès musculaires obtenus au fil des mois de suées sous les barres pour la pluspart sont à la mesure de notre investissement en volume et intensité développés. Mais si depuis notre génétique, cause de l'obésité, face à cette ascension au ralentie et avant que la régression nous frappe de plein fouet, on cherchera à se renseigner sur les secrets de la diététique. C’est à partir de 15 ans que l’on peut facilement s’enliser et se perdre si on n’avance pas avec méthode et réflexion. Pein de forums pose souvent la même question : - Qu’est-ce que je dois manger, quand et combien… on se voit vite arrêté par des réponses du style : - Commence par calculer ta maintenance ! Oui d’accord mais c’est quoi ça ? C’est tout simplement le nombre de calories par jour qui nous permettent de garder un poids acceptable et plus stable. Il existe des tables qui facilitent cette recherche mais une fois le chiffre trouvé qu’est-ce que je vais en faire ? Combien de protéines, lipides et glucides vais-je devoir ingurgiter tous les jours ? Quel type de protéines, lipides et glucides sont les plus intéressants ? Quels sont les aliments à privilégier ? Alimentation normale vs Compléments alimentaires ? Combien de repas par jour ?… En tout , il convient d’attacher à l’alimentation une importance égale à celle de l’entraînement physique obligatoire. La diététique maîtrisée, constitue un moyen supplémentaire pour atteindre ses objectifs. Lorsqu’il s’agit d’établir une planification nutritionnelle, le premier calcul consiste à évaluer ses dépenses énergétiques afin d’estimer judicieusement l’apport nécessaire en calories même sans sport : sa maintenance. Un autre critère qu’il faut connaître dès le début de la mise en place de son plan alimentaire c'est son type nutritionnel. Les quantités de protéines, lipides et glucides à consommer vont varier suivant son typage. BESOIN EN CALORIES PAR JOUR Il existe plusieurs méthodes qui permettent de trouver sa maintenance. Une fois votre calcul effectué et votre métabolisme basal chiffré, il ne vous reste plus qu’à mettre en place la bonne répartition des protéines, lipides et glucides. Pour cela il faudra à nouveau tenir compte de critères personnels qui vont définir votre typage nutritionnel. 2. TYPAGE NUTRITIONNEL Cette répartition des protéines, lipides et glucides va dépendre de la répartition de vos fibres dans vos muscles. Le corps se compose de muscle , eux-mêmes composé de fibres musculaires de type 1 communément appelées fibres lentes et de type 2 aussi appelées fibres rapides. Ces deux types de fibres ne sont différentes, elles utilisent l’énergie différemment, développent une puissance différente, pendant des temps différents. Leur répartition dans les muscles est hétérogène mais permet un classement en trois types. C’est à partir de ce typage que l’on peut définir les quantités de protéines, glucides et lipides dont nous avons besoin. COMMENT CONNAÎTRE SON TYPAGE C’est à partir de critères personnels mais aussi de données de la physiologie moderne sur la répartition des types de fibres chez l‘homme que cette classification est faite. Trois catégories qui correspondent à une réalité et qui nous permettent alors d’optimiser notre plan nutritionnel. Un autre moyen lorsqu‘on n’est plus débutant, consiste à faire un test de force pour connaître la distribution des fibres musculaires dans les muscles concernés. Faire un effort puis après une pause de 10 min, faire des répétitions du même effort, avec une technique du mouvement qui nous est propre. Si vous faites de 1 à 4 répétitions vous avez une forte proportion de fibres de type 2. Si vous faites 5 répétitions vous avez une forte proportion de fibres de type 1 & 2. Si vous faites 6 répétitions et plus vous avez une forte proportion de fibres de type 1. CONSÉQUENCES Les conséquences pratiques de ces deux moyens de classification qui s’appuient sur des données personnelles, j'en parle dans mon livre "ESSAIS" de MANDELKORN, Je me cachais de mon adjudant qui m'avait exempté de sport, pour faire du sport, c’est de pouvoir répartir justement sur la journée les quantités de protéines, glucides et lipides qui vous correspondent. Mais comment mettre en place sur la journée des repas qui vont couvrir vos besoins, "notamment à l'armée, où on mange bien trop" ? Le nombre de repas par jour vous allez le fixer entre 3 à 6 suivant vos possibilités, votre appétit et les influences que vous avez subies, il ne vous reste alors plus qu’à diviser… Je vois alors trop de plans nutritionnels ultra élaborés au gramme près et d’une rigueur mathématique implacable. X g de protéines / nombre de repas = x g de protéines par repas X g de lipides / nombre de repas = x g de lipides par repas X g de glucides / nombre de repas = x g de glucides par repas Pourquoi pas, mais le plus dur sera de si tenir et souvent c’est là que le bas blesse. Je préfère mettre en place un plan nutritionnel en partant des repas existants pour estimer les quantités de nutriments consommés et à partir de là, modifier les repas sur la journée en fonction de son typage. Il suffira d’ajouter ou d’enlever des quantités d’aliments pour équilibrer sur la journée les apports et le nombre de repas. EN PRATIQUE Vous avez pris la sage résolution de planifier votre alimentation c’est parfait. Vous avez trouvé votre type nutritionnel et voilà une bonne chose de faite. Vous êtes parti à la chasse aux calories et aux bons aliments et vous avez établi votre nouvelle alimentation sur la journée. Maintenant ne vous jetez pas tête perdue dans l’idée de suivre du jour au lendemain ce plan drastique que vous avez mis en place. Procédez plutôt par petite touche en enlevant un aliment de mauvaise qualité pour le remplacer par un autre de bonne qualité. Attaquez vous à un repas ou une collation et essayez de l’intégrer dans votre quotidien. Prenez votre temps avant d’arriver à votre plan nutritionnel idéal. N’oubliez pas que cela fait beaucoup d’années que vous mangez en suivant vos habitudes et votre plaisir. Commencez par les collations autour de l’entraînement, du travail, et dans votre vie privée pour améliorer vos performances en matière de relationnel, faciliter la récupération et donc accélérer votre progression. Lorsque vous aurez pris l’habitude de préparer et consommer les différentes collations possibles, vous porterez vos efforts sur un repas de la journée, le petit déjeuner par exemple.

Le 28/02/17 à 15h28 Commentaire n°3 okapi12

Grands discours, petites phrases, propositions-chocs ou anecdotes… Chaque jour, jusqu'à la fin de ma vie, je me pose des questions depuis mon hospitalisation durant mon armée et jusqu’à nos jours. L’État ne soutient personne "Ma neutralité est claire à travers ma conversion forcée puis profonde et sincère" à la psychiatrie. Par peur ne rien comprendre, j’ai lu et réfléchit à l’instar des débats contradictoire mais pas seulement, sinon je serais resté sur ma faim. L'exercice est rodé. Traditionnellement, l4Etat est arrivé en tête , nul ne s'affrontent au cours de position étatiste retransmise de concert par le tribunal d’instance de Nanterre et le tribunal de grande instance de Versailles. Mais leur formule si j’avais eu l’argent pour aller devant le Conseil d’État aurait pu ne pas être reconduite "Faut-il poursuivre sur un dispositif très classique autour de la tenue d'un seul débat ? (...) Ou me faire profiter les Français de ce rendez-vous Les défenseurs de l’État se "radicalise" Je déclare vouloir me positionner avec les avocats commis d’office qui évoque les propos fallacieux et l’abus, mais ces gens sont intouchables certains de mes camarades ne sont pas tout à fait d'accord avec eux mais ils sont bloqués. J’estime avoir une justice radicalisée" "dans l'état actuel des choses Le Juge laisse se développer un climat délétère même s’il évoque un dossier sur interprété "Dans notre pays aujourd'hui, il est extrêmement difficile de se défendre sur le terrain à l'occasion de mon affaire." Et d'ajouter : "Il n'est pas cohérent que cela dégénère de cette manière." Je ne comprends les modules psychiatriques dont je fais l'objet et j’ ajoute : "Il s'agit juste d'allégations isolées de deux phrases sur une demi-heure saurait été du mépris

Poster un commentaire :

*
*
Commentaire : *
Suivre les commentaires

* Champ obligatoire

Newsletter

Newsletter

Liens utiles

Lartino

Portail culturel et collaboratif

Art, culture, musique, théâtre, portraits, littérature, cinéma...Lartino met en avant aussi bien des créations et projets médiatisés que les travaux d'artistes inconnus [ Cliquez-ici ]

Actus-téléphonie

Portail de la téléphonie et mobilité

Site dédié à la diffusion d'informations et d'actualités sur la téléphonie et plus généralement sur la mobilité et ses technologies. [ Cliquez-ici ]

Ouverture Voyage

Un site pour bien voyager

Dédié aux voyages et aux séjours, Ouverture-Voyage.fr publie des conseils pour bien voyager, des témoignages, des fiches pratiques... [ Cliquez-ici ]